Gnose et Rose-Croix (2) : Gnose et Rose-Croix d'Or selon les universitaires

« Jan van Rijckenborgh (1896-1968) a animé avec Catharose de Petri, à Haarlem aux Pays-bas, L’Ecole Spirituelle de la Rose-Croix d’Or (à partir de 1921), qui se ressource aux écrits de la Rose-croix initiale et développe une doctrine gnostique. »

Roland Edighoffer, article – Rose-Croix -, In : - Dictionnaire critique de l’ésotérisme - , sous la dir.. De Jean servier, P.U. F., 1998, p. 1131.

Selon Roland Edighoffer :

« Résurgence rosicruciennes : à partir de la seconde moitié du 19ème siècle apparaissent un certain nombre de groupements qui se réclament de la Rose-Croix, mais dont les doctrines divergent. Quelques-uns n’ont eu qu’une existence éphémère, d’autres subsistent encore de nos jours. […] : Rozekruis Pers. Lectorium Rosicrucianum : établie aux Pays-Bas, dans la ville de Haarlem, cette organisation se réfère expressément aux principaux écrits de la Rose-Croix initiale. J. van Rijckenborgh a publié des traductions néerlandaises de la Fama, de la Confessio, des Noces chymiques, en les accompagnant d’un intéressant et abondant commentaire. Indiquons à titre d’exemple que dans l’édition allemande de la Fama procurée par le Lectorium Rosicrucianum, le texte de 1614 présente vingt-trois pages, alors que l’analyse de l’œuvre en comporte plus de quatre cents. La doctrine de ce groupe est à base gnostique. »

( Edighoffer, Roland, - Les Rose-Croix - , Paris : éd. PUF, 1982, (Coll. Que sais-je ?; n°1982), p. 104 ; 110.)

Category: 

Ajouter un commentaire