En bref 4 : L’appartenance à un mouvement spirituel

Est-il nécessaire d’appartenir à un mouvement spirituel pour parvenir à l’accomplissement ?

 

Imaginez que vous souhaitiez escalader un sommet escarpé et partiellement enneigé. Vous pouvez tenter de le gravir en solitaire et, si vous êtes un alpiniste chevronné, vous avez des chances de parvenir au but. Si tel n’est pas le cas, vous serez peut-être enclin à explorer toutes les arêtes, à en choisir une apparemment plus facile et entreprendre l’ascension à vos risques et périls. Plus prudent, vous déciderez de prendre un guide et éventuellement de vous joindre à une cordée.

Un mouvement spirituel, c’est à la fois le guide et la cordée, le moyen le plus sûr pour atteindre le but. Le guide connaît le chemin et pose ses exigences au départ : la confiance, la persévérance, l’endurance, la solidarité, l’amour de la montagne. Chacun décide en connaissance de cause de se joindre ou non au groupe.

 

 

Comme son nom l’indique, la rubrique « En bref » a pour but de répondre de façon brève et générale à des questions que tout le monde peut se poser à propos de spiritualité. De nombreux autres textes sur ce site proposent des développements aux personnes désireuses d’en savoir plus. En outre, nous serions heureux de répondre, dans la mesure de nos moyens, à qui voudrait nous faire part de ses réflexions.

Neuen Kommentar schreiben